APPRENDRE PAR LE JEU, C’EST SERIEUX

Dans: Actualités Le: Commentaire: 0

Il émerge depuis le XXème siècle un consensus autour de l’importance du jeu dans l’apprentissage. Psychologues, chercheurs, universitaires, se sont attachés à souligner son caractère fondamental dans le développement de l’enfant. L’Ageem, l’Association Générale des Enseignants des Écoles et classes Maternelles publiques, en a même fait son thème lors du congrès 2018. Quels sont les bienfaits du jeu pour l’enfant, et ses apports dans la pédagogie ?


1. Consensus autour du jeu et son rôle dans le développement de l’enfant

Dès la renaissance, Montaigne accorde une place essentielle au jeu dans l’apprentissage dans la conception de son modèle pédagogique et déclare que « le jeu devrait être considéré́ comme l'activité́ la plus sérieuse des enfants ».

Mais c’est au cours du XXème siècle que les hommes et femmes de science vont mener des recherches sur l’apport du jeu dans la pédagogie, et mettre en évidence son rôle structurant dans le développement de l’enfant. Parmi eux :

  • Jean Piaget, psychologue suisse, dont la recherche s’est penchée sur le développement cognitif de l’enfant, observe que le jeu est une activité essentielle à la construction de la fonction symbolique, de l'intelligence et par là des apprentissages scolaires.
  • Pour Donald Winnicott, pédopsychiatre et psychanalyste britannique, le jeu est un signe de bonne santé́ mentale de l'enfant.
  • Enfin, Maria Montessori propose une pédagogie reposant sur l'éducation sensorielle et kinesthésique de l'enfant, avec l’utilisation d’un ensemble d’outils ludo-pédagogiques.
  • Parmi les contemporains, Gilles Brougere, Professeur d’Université́, Directeur d’EXPERICE, considère que le jeu est une piste pédagogique à exploiter à l’école pour apprendre, ou même pour consolider des apprentissages.


2. Les bienfaits du jeu

Apprendre par le jeux, un développement ludique pour l'enfant


3.    Le jeu, un outil pédagogique

Ultimo, quand la pédagogie traditionnelle ne fonctionne pas, le jeu permet d’explorer des notions et des concepts souvent trop abstraits.
C’est le cas de la méthode de lecture des Alphas, qui transpose le système alphabétique dans l’univers de l’enfant, sous une forme adaptée à son imaginaire. Reconnaître les lettres, identifier les phonèmes et les mettre en relation n’est plus un travail mais bien un jeu, à la portée de tous les enfants.


4. Le jeu dans l’apprentissage de la lecture

A la fin de l’école maternelle, en grande section, l’enfant doit avoir ce que l’on appelle le déclic-lecture. Le déclic-lecture consiste non pas à savoir lire, mais à savoir relier les phonèmes aux symboles qui les représentent et décomposer un mot avec les bonnes valeurs phonétiques. Il est alors capable de :

  • Différencier les sons
  • Mettre en relation des sons et des lettres

Pour accompagner l’enfant dans ses apprentissages de la lecture de façon ludique, différents jeux didactiques sont disponibles chez les Alphas.
Le jeu du loto permet de consolider la conscience phonémique.
Les figurines des Alphas pour faire comprendre concrètement la relation qui existe entre les lettres et les sons, en manipulant et jouant, de façon individuelle ou collective, et stimuler les sens de l’ouïe, du toucher et de la vue.
Le jeu de cartes pour s’approprier les différents types d’écriture.

Outre des aptitudes sociales et cognitives, le jeu constitue bien un levier puissant dans l’apprentissage et le développement de la créativité chez l’enfant. A ce titre, il fait partie intégrante de la pédagogie Les Alphas.
Avec Les Alphas, l’enfant manipule, apprend et joue, et s’implique naturellement et joyeusement dans son apprentissage.