Père Noël : quelle est ton histoire ?

Dans: Actualités Le: Commentaire: 0

Pour faire patienter les enfants jusqu'au 25 décembre, Récréalire propose un cahier d’activités mêlant jeux, coloriages, graphisme et dessins autour du père Noël. Mais au fait, d’où vient ce bonhomme ventru et barbu, vêtu d’un costume rouge et blanc ? On vous raconte la véritable histoire de ce personnage légendaire.


L’histoire du père Noël débute avec le culte de Saint Nicolas, le protecteur des enfants. Depuis le Moyen-Age, les chrétiens des pays de l’Europe du Nord comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique ou la Pologne fêtent la Saint-Nicolas le 6 décembre, jour de la mort de l’évêque au IVe siècle. La tradition veut que durant cette nuit d’hiver, le saint patron vienne dans les chaumières pour apporter aux enfants bien élevés des friandises et des cadeaux. Ceux qui n’ont pas été sages reçoivent des morceaux de charbon ou des coups de bâtons de son alter ego maléfique, le père Fouettard, tout de noir vêtu.

Au XIXe siècle, ce culte à Saint-Nicolas s’exporte outre Atlantique par le biais des colons hollandais. On l’appelle dorénavant Santa Claus, une déformation du néerlandais Sinter Klaas. Souhaitant que cette fête des enfants soit associée à la naissance de l’enfant Jésus, on décida de faire venir ce personnage légendaire dans la nuit du 24 décembre.

Un Santa Claus en traineau


Si Saint Nicolas voyage à dos d'âne, c'est le pasteur Clément Clarke Moore qui lui octroie un nouvel attelage. Dans les années 1820, ce professeur d’un collège new-yorkais écrit des contes de Noël pour ses enfants qu’il publie dans la presse. Il y présente un Santa Claus inédit, lutin jovial aux joues rubicondes et regard malicieux tiré par un traîneau de huit rennes. Sa petite taille lui permet de se glisser par la cheminée pour distribuer ses présents aux enfants.

Bientôt, de nombreux artistes américains s’emparent du personnage parmi lesquels Thomas Nast, le père du dessin humoristique. Dans le magazine Harper’s Weekly, l’illustrateur le figure comme nous le connaissons aujourd’hui, un père Noël dodu et barbu, habillé d’un manteau fourré et portant son sac de colporteur sur l’épaule. Ce grand-père venu du fin fond du pôle Nord la veille de Noël pour distribuer ses cadeaux aux enfants n’a plus rien avoir avec le saint patron représenté avec sa crosse et sa mitre d’évêque.