Témoignage école d’Azerat et école de Saint-Hilaire en Haute-Loire

Dans: Témoignages Le: Commentaire: 0

Céline et Florence ont plusieurs points communs. Elles sont toutes deux enseignantes depuis plusieurs années, en milieu rural, dans des classes multi-niveaux, allant de la toute petite section au CP, et à faible distance l’une de l’autre. Forcément, ces similitudes créent des liens, et expliquent qu’elles aiment travailler en étroite collaboration depuis 7 ans.

Direction la Haute-Loire et rencontre avec Florence, enseignante à l’école publique d’Azerat et Céline, de l’école publique de Saint-Hilaire, qui se sont lancées cette année dans la méthode Les Alphas.

Comment avez-vous connu la méthode Les Alphas ?

Florence : Ma collègue Céline m’a parlé de la méthode que je ne connaissais pas. J’utilise les Alphas depuis la rentrée de septembre, cela fait 6 mois. Je l’ai mise en place tout de suite après avoir suivi la formation. J’ai décidé de l’utiliser dans sa totalité et ne la combine pas avec une autre méthode.

Céline : J’ai entendu parler des Alphas pour la première fois il y a 7 ans à la télévision. Pour être honnête, jusqu’à l’année dernière, je l’ai utilisée en pointillé et pas dans sa totalité. Je m’en servais comme aide en début de CP et pour les enfants en difficulté, mais pas comme méthode de lecture pour la classe. J’ai décidé de m’y intéresser en détail et ai suivi la formation en juin dernier. Depuis la rentrée de septembre, les Alphas sont devenus méthode de référence pour la lecture.

Pourquoi avoir choisi cette méthode ? Qu’est-ce qui vous a séduit chez les Alphas ?

« L’engouement des enfants pour la méthode, et les résultats très rapides sont très motivants »

Céline : Plusieurs raisons m’ont poussée à m’intéresser aux Alphas. D’abord, la formation avec Claude Huguenin m’a donné envie de mettre en pratique la méthode dans ma classe. Ensuite, j’ai été intéressée par son aspect ludique, mais également par l’aspect affectif que l’enfant tisse avec les personnages et le plaisir qu’il en retire. Il y a une vraie interaction avec les enfants. En revanche, cette première année est bien chargée car le fait de changer de méthode demande beaucoup d’énergie, mais cela en vaut la peine.

Florence : J’étais en pleine réflexion pour changer de méthode. J’étais lassée de celle que j’utilisais depuis 10 ans. A la même époque, Céline m’a parlé des Alphas et de la formation. Il est vrai aussi qu’il était plus facile de passer le cap à deux. La curiosité l’a emporté et j’ai découvert que la philosophie des Alphas correspondait à mes attentes et ai apprécié la variété des supports.

Qu’est-ce qui vous a décidé à suivre une formation sur la méthode ?

Céline : Étant cliente, j’ai reçu un mail présentant la formation. J’y pensais depuis un moment mais j’avais envie de la suivre avec une collègue. J’ai naturellement pensé à Florence.

Florence : Céline m’a parlé des Alphas et de la formation au moment où je menais une réflexion pour changer de méthode. J’avais envie de me renouveler, alors sa proposition de découvrir les Alphas ensemble est tombée à pic.

Céline & Florence : Nous nous sommes motivées mutuellement.

Avez-vous mis en pratique les connaissances acquises lors de la formation ?

Céline : En suivant la formation, je me suis rendu compte que je n’avais pas utilisé la méthode correctement et intégré tout son potentiel.

Florence : Je n’aurais jamais osé me lancer avant d’avoir suivi la formation. J’avais lu le guide du maître mais ne maîtrisant pas les concepts de la méthode, je l’avais trouvée à l’époque compliquée.
Nous avons suivi la formation en juin et commencé les Alphas 2 mois plus tard dès la rentrée.

Concrètement, sur le terrain, que vous a apporté la pratique de cette pédagogie ?

Céline et Florence : les Alphas ont apporté un gros dynamisme dans la classe. L’engouement pour la lecture est phénoménal. Les enfants n’ont pas l’impression de travailler mais de s’amuser C’est pour eux un plaisir de travailler, de lire et de découvrir les Alphas. Au bout de 6 mois, l’intérêt des enfants est toujours intact.

Florence : Les parents sont très partie prenante dans la méthode et s’y sont intéressés car les enfants parlent beaucoup des Alphas à la maison. Dans ma classe, 4 enfants ont commandé le coffret pour Noël.

Céline : J’ai constaté que les enfants sont rentrés très rapidement dans la lecture. Dès la Toussaint, ils étaient capables de déchiffrer et d’entrer dans l’écriture avec le petit train*, ce qui n’était pas le cas avec la précédente méthode.

Florence : Avec le train des Alphas*, la correspondance phonème-graphème est très facile et plus rapide. Pour eux, cela devient un jeu d'enfant. L'apprentissage se faisant plus rapidement, je dispose de plus de temps pour travailler sur l'automatisation de la lecture et de l'écriture.

loto des alphas en classe

Quels sont les résultats observés en matière d’apprentissage de la lecture ?

Céline : Les résultats sont très surprenants et vont au-delà de mes espérances. La formation a permis de voir que la méthode correspondait bien au besoin en matière d’apprentissage de la lecture. La méthode permet d’acquérir très rapidement le déchiffrage. Le niveau de lecture est excellent, sans que les enfants soient en difficulté. Pour cette première année avec les Alphas, nous avons constaté que début mars, le niveau est meilleur qu’avec une autre méthode, en juin. Les résultats des évaluations de CP à mi-parcours sont très positifs.

Florence : J'ai un élève, suivi par un orthophoniste, qui utilise aussi les Alphas. Notre travail conjoint a beaucoup aidé cet enfant dans la lecture.

Enfin, quel conseil donneriez-vous à un enseignant qui débute ou souhaite débuter avec la méthode ?

Céline & Florence Florence : Bien sûr, tout lâcher fait peur mais notre premier conseil est de ne pas hésiter à se lancer ! Aujourd’hui, il n’est plus possible de faire un jour de classe sans les Alphas car les enfants les demandent.

Florence : Compte tenu du multi-niveaux de la classe, j’ai des enfants de GS qui ont déjà intégré les sons complexes. Les posters affichés dans la classe leur servent de référence.

 

* Le petit train des Alphas : activité permettant d’exercer l’enfant à segmenter un mot en phonèmes, puis d’écrire celui-ci.

En relation avec les Tags